Titre graphique
Vous êtes ici : Textes > Amphore 7 > Matin
Un matin toi
Il y avait du blues dans ce café
Du matin

Un bleu sale lourd contraint

Qui l'aurait peint ?

Ni Vinci
Ni Vincent
Ni Gauguin

Le ciel crémeux
Manquait de peu
Je n'ai bu que ce brun ennuyeux

Le toit s'est envolé
Griffant tes yeux

Enjeu hideux
Adieux radieux
Le nuage
Ne m'a rien rapporté

J'ai repris du café

Peu sage

Sans présage
Sans message
Sans pressage
Deux sucres du lait

Je suis monté travailler
Dans mon atelier

Ces dieux
Trop vieux
Trop pieux

Trop peu devins
Dans ce café
Malheureux

Cafardeux

J'ai oublié les sept vœux
J'ai raté les sept lieux
J'ai perdu les sept cieux
Le bleu tatouait mes mains

La toile restera vierge

Assis dans mes peurs
J'ai ravalé ce feu
Éteint

Le cierge
S'étreint

Fleurs de pleurs

On verra bien demain

Mais je ne peux
Je ne veux
Ne saurai
Ne saurais
M'en laver les mains
Texte et toile acrylique : Jacques Goffin

In "Du fond de l'amphore", PDF 4-1, 2018

Pour tous renseignements supplémentaires relatifs à la toile :
m.edemera@netcourrier.com

© Jacques Goffin - Novavela - Réalisation web : arobe.be, 2018-2019, page modifiée le 30-01-2019 12:10